the fishermen

chigozie obiomaOne, 2015, 304 p. English Edition

Dans le Nigeria des années 90, la famille Agwu vit à Agure, une ville de moyenne importance. Le père qui vient d’avoir une promotion doit déménager et s’installer provisoirement loin de la maison. La mère s’occupe de la maison d’une main de fer et de ses enfants et en particulier de quatre garçons qui ont à peu près le même âge et sont très soudés. Pour s’amuser mais surtout pour outrepasser les règles parentales. Ils décident d’occuper leur temps libre en pêchant au lieu d’étudier comme leur père très strict leur recommande. Mais un jour en revenant de la pêche, il rencontre un homme que tout le village considère comme fou, ou bien un homme capable de prédire l’avenir ? Dans tous les cas, celui-ci annonce au frère aîné Ikenna qu’il sera bientôt tué par l’un de membres de sa fratrie. Ikenna va peu à peu sombrer dans la peur, la folie, et va s’éloigner de sa famille. Sa mère tenter de repousser le funeste présage mais en vain…Benjamin, le plus jeune des quatre frères, avec les yeux d’un enfant 9 ans, décrit la situation de sa famille qui se délite, le chaos qui peu à peu s’installe.

Chigozie Obioma nous livre ici un premier roman, avec talent. L’histoire de cette fratrie est prenante, elle prend aux tripes, elle maintient un équilibre subtil entre suspense et émotion. Grâce au récit pris en charge par un enfant, on est au cœur du drame ! This book was shortlisted for the 2015 Man Booker Prize and shortlisted for the Guardian First Book Award. C’est dire !