coeur qui tourne

donal ryan

Livre de Poche, 2016, 217 p, Albin Michel. Roman traduit de l’anglais (Irlande) par Marina Boraso.

Bobby Mahon a l’air d’être le seul mec bien du village, le seul à qui l’on puisse faire confiance, tout le monde le dit. Pourtant, la vie n’a pas été tendre avec lui. Sa mère est morte de tristesse, face à un mari qui a décidé de boire tout l’héritage que son père lui avait légué. Bobby hait son père et désire violemment sa mort. Mais il a d’autres soucis en tête : Pokey Burke avait décidé d’investir dans un projet immobilier, faisant de Bobby son contremaître. Le projet capote, Pokey se retrouve sur la paille et s’enfuit quand on s’aperçoit qu’il ne payait pas les cotisations sociales. Bobby a une épouse qui le soutient, mais toute la petite communauté du village le surveille, comme elle surveille chacun de ses habitants. Et elle n’est pas tendre en particulier avec Realtin, une jeune femme qui vit avec son petit garçon et son père dans une des deux maisons achevées dans le projet immobilier. Elle voudrait bien séduire ce Bobby si parfait et les cancans vont bon train. C'est alors que le fils de Realtin disparaît et que le père de Bobby est assassiné...

Un livre choral magistralement mené. Nous découvrons ce petit village et la vie de ses habitants, dans une Irlande touchée par la crise économie et désemparée. Les personnages sont extrêmement bien décrits, ils semblent faits de chair et d’os. Donal Ryan possède une belle et mélancolique écriture. Son nouveau roman, Une année dans la vie de Johnsey Cunliffe, vient de sortir aux éditions Albin Michel.