tout ce qu'on

celeste ng 2

Sonatine, 2016, 288 p. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Fabrice Pointeau

Une famille normale prend son petit-déjeuner, dans une petite ville de l’Ohio, dans les années 70. Mais une famille normale est-ce que ça existe ? Et ne manque t-il pas un des membres de la famille, Lydia, la sœur aînée ? Si elle n’est pas là, c’est que, - et pour l’instant aucun des autres membres de la famille ne le sait- , Lydia est morte. On la retrouvera quelques jours plus tard, noyée dans le lac voisin. Elle se serait sans doute suicidée. Mais pourquoi ? C’est que cette famille cache beaucoup de non-dits. Le père, James, professeur d’histoire américaine est américain d’origine chinoise, mariée à Marilyn, une de ses anciennes étudiantes et qui a arrêté ses brillantes études pour élever sa famille. Il y a le grand frère, Nath, qui vient d’être accepté à Harvard et passionnée d’astronomie et la petite sœur Hannah, aussi discrète qu’une souris. Cette famille est bancale, les désirs des uns n’apportent que le malheur des autres, une famille où chacun a caché ses vrais sentiments, sans les exprimer jusqu’au drame.

Attention, ceci n’est pas du tout un polar, malgré sa publication aux éditions Sonatine avec sa quatrième de couverture mystérieuse qui entretient le suspense. C'est davantage un roman psychologique; Le décès de Lydia permet de révéler les failles de cette famille américano-chinoise et montrer toute la difficulté à être différent et être accepté. Celeste Ng, dont c’est le premier roman, nous dévoile un incroyable talent pour dévoiler les caractères, avec finesse et précision. Un roman assez facile à lire en anglais ! Essayez !