moisson

jim crace

Rivages, 266 p, 2014. Traduit de l’anglais par Laetitia Devaux

Une communauté de paysans s’apprête à récolter leur moisson. Il fait chaud et maître Kent, leur « châtelain » est satisfait de ses paysans. Mais certains signes annoncent le changement, un homme peintre et boiteux a pour mission de les représenter, dans quel but ? Trois jeunes prennent des champignons magiques et mettent le feu à la grande remplie de paille, des étrangers installés au bord du domaine sont arrêtés et mis au pilori... Walter Thirsk, ancien du village, venu d’une contrée lointaine s’établir dans cette vallée prometteuse est témoin de tous ces changements, spectateur impuissant ou pauvre lâche ? C’est le début d’une descente aux enfers pour lui et ce village trop paisible. Personne n’en ressortira indemne.

Un récit à l’allure de fable intemporelle. Le chaos est aux portes de nos royaumes soi-disant tranquilles. Comment s’organiser en communauté quand tout à coup la vie est bouleversée et que les repères rassurants n’existent plus ? Comment faire face au désordre, au pouvoir arbitraire, à la méfiance ? Quelle est la part de responsabilité de chacun ? Un récit saisissant et inquiétant ! Ce livre a été finaliste Booker Prize 2013.