AVT_Bernard-Turle_2012

Biographie littéraire 

Bernard Turle vit et travaille dans le Var. Il est traducteur de l’anglais vers le français.

Traducteur de romans du sous-continent indien…

Il a traduit plusieurs romans dont l'action se passe à Bombay, comme La Fille qui marchait sur l'eau et Les Derniers flamants de Bombay, de Siddharth Dhanvant Shanghvi aux éditions des Deux Terres. Il a également traduit les deux romans de Manu Joseph chez Philippe Rey, Les Savants, et Le bonheur illicite des autres, roman qui se passe, lui, à Madras et les romans de Mohammed Hanif, Attentat à la mangue et Notre-Dame d’Alice-Bhatti. Aux éditions de L'Olivier en 2013 est parue sa traduction de Narcopolis de Jeet Thayil

Spécialiste de Bombay/Mumbai, on lui doit Bombay Mix Mumbai Max, numéro hors-série du magazine Figures dans lequel il dressait un portrait de la mégapole en 2005. Puis est paru aux Editions du Promeneur Solitaire Une heure avant l'attentat, portrait, sur fond d'attentats en 2008, de l'Inde qu'il parcourt depuis 1976.

Mais pas seulement….

Bernard Turle est également traducteur de Peter Ackroyd, de Martin Amis, de TC Boyle, d’André Brink, de Mylène Dressler, de Rupert Thomson, entre autres….

Mais pas seulement….

Bernard Turle écrit, traduit et  a dirigé de 1997 à 2011 le WEM, festival socio-musical qu'il a créé dans e Var.

 Il fait partie de l'équipe de la Fondation Icha, à Kondakarla, Andhra Pradesh, orphelinat, lieu de vie et de culture.

 En 2013 est paru également Diplomat, Actor, Translator, Spy, fascicule bilingue (traduction de Daniel Gunn), dans lequel il dévoile les secrets au quotidien de son métier de traducteur.