téléchargement

téléchargement (1)

Gallmeister, 2014, 281 p.Traduit de l’américain par Laura Derajinski

Parfois, vous vous sentez seul(e) dans votre appartement de banlieue ou d’ailleurs, c’est l’hiver, il fait froid, il y a du vent ! Arrêtez-de vous plaindre, lisez plutôt Homesman et tout à coup, vos différentes déprimes prendront un tour très relatif… Imaginez les Grandes Plaines, par-delà le Missouri, à l’époque de la conquête de l’ouest ! Bon  Imaginez un climat rude très rude, des loups qui rôdent, une mortalité infantile avec un pauvre docteur qui se balade à cheval avec une pauvre sacoche. Dans cette ambiance, certaines femmes ne tiennent pas le coup, elles sombrent dans la folie. La communauté s’organise et décide de renvoyer ces femmes à l’Est et de les faire repasser le Missouri. Qui s’en charge ? les hommes ? et non ! c’est une femme trentenaire endurcie par le métier de la ferme qui décide de transporter quatre femmes démentes dans un chariot pour un périple tragique. Elle est accompagnée d’un piètre voleur qu’elle sauve de la pendaison et qui malgré lui, sera leur ange gardien.

Avec ce voyage à rebours, Glendon Swarthout donne un coup de pied féroce dans la fourmilière du bon mythe de la Conquête de l’Ouest et du cow-boy courageux. Les femmes sont les premières à souffrir des difficultés dans un environnement très hostile. Les hommes sont dépassés et ne parviennent pas à sauver les femmes de leur folie. Un road-movie terriblement sarcastique !