téléchargement (2)

En 1912, E. M. Forster écrivain qui commence à avoir du succès décide de partir en Inde retrouver son ami Syed Ross Masood qu’il a connu à Cambridge pendant qu’il faisait ses études de droit. Il lui voue un amour inconditionnel qui n’est pas payé de retour. Il voyage beaucoup, passe du temps avec des amis anglais mais aussi indiens. Il commence l’écriture de son roman (Passage to India, Walt Whitman, Leaves of Grass, La Route des Indes, 1924) qui raconte l’agression d’une jeune femme anglais dans des grottes lors d’une expédition. N’arrivant pas à terminer son roman, il revient en Angleterre chez sa mère. Voulant participer à l’effort de guerre à sa façon, il se porte volontaire pour la Croix-Rouge en Egypte pour recenser les blessés dans les hôpitaux. Il fait la connaissance d’un jeune conducteur de tramway, Mohammed, avec qui il commence une relation affective et sérieuse. Obligé de retourner en Angleterre après la guerre, il retourne en Inde en 1924 et occupe la charge de secrétaire privé du Maharadjah de Dewas. Cette nouvelle expérience lui permet de trouver le matériau nécessaire pour terminer son roman sur l’Inde. 

Un très joli portrait d’un écrivain vu par un écrivain. Très bien documenté, ce roman permet d’aller au plus profond des aspirations et des sentiments de Forster, il permet également de très bien décrire la période du Raj Britannique en Inde avant l’Indépendance et la difficulté insurmontable de se lier entre les communautés anglaise et indienne. La question de l’homosexualité et l’extrême difficulté de la vivre et a fortiori de l’assumer en public sont formidablement décrites. Un ouvrage limpide et fluide.