niiayikweiparkes-352

 

notrequelquepart-l-572086

Zulma, 2014, 302 p. Traduit de l’anglais (Ghana) par Sika Fakambi

Dans un village, une jeune femme venue s’amuser en suivant un oiseau bleu, entre dans une case où elle fait une macabre découverte, des restes sans doute humains. Yao Poku, le chasseur du village, un ancien raconte la suite de l’histoire. Il voit arriver les policiers car la jeune femme est la maîtresse du ministre des Transports, et d’un coup, cette histoire prend de l’importance. Un jeune médecin légiste, Kayo Odamtten, qui travaillait dans un laboratoire d’analyses faute de mieux, est surpris quand on lui demande de faire un rapport sur cet événement ! Le jeune Kayo, secondé par l’agent Garba, mène son enquête en alliant méthodes scientifiques et enquêtes de terrain. Il se laisse prendre à la vie paisible des habitants, aux histoires des anciens qui pourraient révéler plus que les preuves matérielles !

Une enquête menée et résolue de manière atypique ! Loin de ce qui est visible, les explications sont cachées et demandent à être découvertes en se laissant porter par les récits et les signes. Nii Ayikwei Parkes est un auteur africain qui rend hommage à son pays, à sa langue si expressive et si fine, à sa culture, celle de l’écoute et de la patience !

Prix Mahogany 2014, Prix Baudelaire de la traduction 2014, Prix Laure Bataillon de la traduction 2014, Meilleur premier roman étranger dans la sélection Lire 2014.